X
Accueil
Documents
Formations
Articles
A propos
Contact

Catégorie : Aider la science

Donner son corps à la science

Mis à jour : 22/03/2021 - Temps de lecture : 2 minutes

Last Wish

Quelle utilité ?

Ces dons permettent de faire avancer la recherche médicale. Les corps servent notamment à la formation des étudiants, des professionnels et à la recherche appliquée. En France, il y a environ 2500 dons du corps par an, soit 0.5% des décès

Les corps représentent pour eux de véritables outils d’apprentissage. Ils peuvent entre autres être utilisés par les chirurgiens pour répéter les gestes chirurgicaux avant de procéder à de véritables opérations. De nouvelles techniques d’intervention peuvent également être mises au point ou améliorées, parmi lesquelles celle du massage cardiaque par exemple.

Comment donner son corps à la médecine ?

Une personne majeure peut léguer son corps à un établissement de santé, de formation ou de recherche.

Il faut de son vivant faire une déclaration écrite, datée et signée de sa main. Cette déclaration indique l'établissement auquel le corps est remis, la plupart du temps la faculté de médecine la plus proche. Cet établissement délivre à l'intéressé une carte de donateur, que celui-ci s'engage à porter en permanence avec ses papiers d’identité (obligatoire pour le transfert du corps).

Il est à noter que de multiples facteurs peuvent empêcher le don, par exemple si le donneur a eu un accident. C’est pourquoi, il est important d’anticiper et d’inclure dans ses dernières volontés, ses souhaits funéraires, si le leg du corps n’a pu se faire.

En pratique

L'établissement assure les frais d'inhumation ou la crémation du corps. Toutefois, l’établissement demande la plupart du temps des frais de gestion du dossier pour payer le transport du corps, ses frais sont variables en fonction de la faculté de médecine, ils peuvent aller jusqu’à 1200 euros.

Quand le décès survient, les proches doivent prévenir le plus rapidement possible l’établissement (48 heures maximum). La famille ne pouvant s’opposer à la volonté du défunt.

Le don d’organes et de tissus n’est pas compatible avec le don de corps puisque le corps entier est pris en charge. La dépouille n'est pas rendue à la famille. Certains établissements ont cependant mis en place un lieu où les familles peuvent venir se recueillir.

D’autres personnes ayant cet engagement à faire avancer la science, choisissent à leur mort le don de cerveau. Mise à disposition post mortem extrêmement utile pour étudier les maladies neurologiques. Il permet à la différence du don du corps la restitution de la dépouille à la famille.